Recherche avancée
En réponse à :

2006-10 Ariège en bio (Saint-Lizier) stand arésien

Publié le mardi 17 octobre 2006
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


ci-dessous le texte de l'article
2006-10 Ariège en bio (Saint-Lizier) stand arésien
Publié le 17 octobre 2006  (Mise à jour le 25 décembre 2010)

Présents (6) : Geneviève Destouet, Séverine Pallière, Roland Brefel, Patrick Charmeau, Alain Tournebize, Xavier Méric.

La journée a été magnifique : un soleil radieux, un air doux, l’ombre des platanes, le fond musical de petits groupes tous de très bon niveau, un public détendu et curieux, des exposants conciliants et agréables, de la bonne mangeaille, René Donjat (organisateur de l’espace éco-habitat) compétent et serviable et toujours ce cadre splendide du village de Saint-Lizier.

Structure stand :

Une tontine est ouverte pour faire breveter la structure en bambous et bois de Patrick (blague), merci à lui (pas blague).

JPEG - 88.5 ko
stand ARESO à Ariège en bio - 2006

La splendide structure mise en oeuvre par René Donjat ne nous a finalement pas été utile. Mais comme elle été en très bon état, il l’a vendue en fin de foire ! Ce qui donne des idées pour la trésorerie d’Areso, non ? à vos bambous !

Animations :

Geneviève a mis en oeuvre un angle de paroi en adobes avec de la terre de son terrain. Patrick a fait une démonstration de torchis (au foin) roulé, sur un module de colombage. Séverine, Roland et Alain ont participé au torchis. Il a été monté une « maquette de paroi circulaire » en foin-terre (du torchis) au sol pour les enfants. Roland a travaillé pour (ou espionné) la concurrence paille, je ne sais pas (c’est un arésien de loin ! Dominique Berety).

Présentations :

- La charte Areso - modif 29 sept 2006
- Cartes de visite Areso
- Les panneaux de la maison de Patrick
- Différents documents sur le bioclimatisme
- Document de Bruno T. « Comment interroger un matériau ? »
- Document de Alain M. « Les enjeux de l’éco-construction »
- Des revues et bouquins
- Echantillons d’isolants du commerce
- Planche-contact A3 plastifiée d’un chantier en cours (Jonas à Léguevin)
- Un cahier de contacts
- L’expo plastifiée A4 sur l’assainissement écologique de Christophe Elain
- L’expo de Pierre et Stéphanie
- Les trois bouquins sur l’assainissement écologique
- Les tracts « Pourquoi des toilettes sèches ? »

JPEG - 63.8 ko
les panneaux du stand ARESO - St Lizier - 2006

Contacts pour interventions professionnelles :

Je propose de mettre en place ce principe équitable simple que j’ai appliqué : Le demandeur peut obtenir les coordonnées d’un professionnel présent sur le stand Areso à condition qu’il autorise la diffusion d’une annonce dans notre association (voir plus bas). Tout le monde s’y est plié, sauf une personne, ce qui fait un premier tri sur la qualité de la demande, à mon avis.

Approximativement sur le total visiteurs stand :

- Prise d’info « muette » (document, carte visite...) = 10 % (Dont enfants et adolescents = 10 %)
- Observation « muette » = 10 % (Dont enfants et adolescent = 10 %)
- Questions techniques globales = 20 % (dont demandes d’intervention 5 %)
- Questions techniques précises = 60 % (dont demandes d’intervention 5 %)

En conclusion : 80 % des demandes d’information sont techniques, les autres concernent des témoignages ou des demandes de coordonnées professionnelles.

Suggestion pour les prochaines participations :

- Plus de documents en couleur, avec photos, plus généralistes avec une belle présentation : Encourager les passants à entrer.
- Organiser et mieux déléguer les interventions débats-conférences. Nous ne l’avons pas fait faute de temps et d’énergie.
- Continuer le développement des animations en généralisant et en faisant mieux participer les passants.
- Sortir du budget Areso le repas des participants, et au mieux les frais de route.

xavier méric, le 11 oct 2006


calle
calle